Célébration de la solennité du Christ-Roi de l’univers sur la PNDIC (akasato)

   

   

           En ce dimanche 26 Novembre 2017, dernier dimanche de l’année liturgique A, toute la communauté catholique d’Akassato s’est encore rassemblée autour de ses pasteurs pour célébrer la 92ème édition de la solennité du Christ Roi de l’Univers.

 

          Après les différentes messes célébrées dans la matinée en l’honneur du Christ Roi de l’univers, les fidèles de la communauté catholique d’Akassato ont répondu présent à l’appel de leurs prêtres  à 14h30,  à l’esplanade du supermarché Africagel, pour la procession entrant dans le cadre de ladite solennité.

          A 15h00, tout était fin prêt et c’est la chorale Sèhouégnon qui a ouvert le bal par une animation faite de chants et de danses devant le premier reposoir aménagé à cet effet et où reposait le Christ dans le très Saint Sacrement. Après cette animation, il y a eu l’écoute et la méditation de la lettre de Saint Paul apôtre aux Ephésiens, chapitre 4, versets 15 à 16 (Eph4, 15-16). Après une brève adoration du Saint Sacrement, la procession s’est mise en marche, le Saint Sacrement en tête de file, porté par le Père  vicaire, l’Abbé Marius NOUGBODE, en chants, en danses et en diverses animations, encadrée par les scouts, les marguilliers et les forces de l’ordre en direction de la paroisse via la Zopah.

          A 15h45, l’arrivée au deuxième reposoir était effective et c’était au tour de la chorale Adjogan de faire son animation ; après quoi, l’évangile du jour, celui de Jésus Christ selon Saint Matthieu, chapitre 25, versets 31 à 46 (Mat25, 31-46) a été proclamé. Après une brève méditation de ce texte qui rappelait le jugement dernier et qui invitait à l’amour du prochain, il y a eu quelques minutes de méditation et  d’adoration du Saint Sacrement, puis la procession a poursuivi sa marche en direction du troisième reposoir, avec en tête de peloton, le curé de la paroisse, l’Abbé Armand GANGNY.

          A 16h25, la procession arrivait au troisième reposoir où c’est la chorale Arigbo qui a loué et rendu gloire au Seigneur des Seigneurs, le Christ, Roi de l’univers. L’évangile de Jésus selon Saint Luc  a été proclamé au chapitre 23, des versets 33 à 43 (Lc23,33-43), passage où le Christ promettait le royaume des cieux au second larron. Après la méditation du texte et l’adoration, le Père Marius, en tête de la procession a conduit les fidèles au quatrième reposoir; comme cela a été le cas au niveau des trois premiers reposoirs, l’animation, la lecture de la parole, la méditation et l’adoration du Saint Sacrement ont été faites ; par contre ici, c’est la chorale Hanyé qui a assuré l’animation.

           A 17h00, c’est au tour du Curé de se mettre au devant de la procession pour conduire les fidèles au cinquième reposoir aménagé dans la cour de la paroisse noire de monde, plus précisément au Calvaire.

 A l’entrée du marché et tout le long, plusieurs haltes ont été marquées pour la bénédiction avec le Saint Sacrement.

 Au niveau de ce dernier reposoir, après que la chorale Aluwasio ait fait sa prestation, il y a  eu une animation cacophonique faite de chants et de danses par les différents groupes et chorales dans la cour jusqu’à 17h40, dans une liesse générale ; c’est à cette  heure-là  qu’il y a eu adoration du Saint Sacrement. Après quelques communiqués, à 17h45, la bénédiction solennelle  a été effectuée par l’Abbé Marius qui, en même temps, a procédé à la reposition du Saint Sacrement dans le tabernacle de la chapelle d’adoration perpétuelle, mettant ainsi fin à la procession en l’honneur de la solennité du Christ, Roi de l’Univers. Place a été alors faite à la messe du soir prévue pour 18h.

                                                                                             L’équipe média