Messe d'installation du nouveau curé de la paroisse d'Akassato (akasato)

  

             Le dimanche 12 Novembre 2017, la cour de la Paroisse Notre Dame de l’Immaculée Conception d’Akassato était noire de fidèles venus nombreux  dire au revoir  à leur troisième curé, le Père Herman HACHEME et par la même occasion,  souhaiter la bienvenue à son nouveau pasteur, l’Abbé GANGNY TOHOUEGNON Armand Julien.

            Comme prévu, à 10h00, la cloche de la paroisse a été sonnée par le Père Armand, invitant ses brebis à la prière ; c’est alors qu’une longue procession a quitté la devanture de la sacristie en direction de l’église. Arrivé devant l’église, la procession a marqué une halte et le curé entrant a été présenté aux fidèles par le représentant de l’Archevêque, le vicaire général, le Révérend Père Théophile AKOHA. Après quoi, il a été procédé au premier rite d’installation, la remise au curé entrant des clés de l’église. Après l’ouverture des portes, la procession a poursuivi sa marche jusqu’à l’autel où, après les mots de bienvenue du curé sortant, le Père Herman HACHEME, le vicaire général Théophile AKOHA a lu la lettre  de Monseigneur Roger HOUNGBEDJI, Archevêque de Cotonou,  lettre portant nomination du Père Armand GANGNY, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Immaculée Conception d’Akassato.

Ce n’est qu’après ces civilités d’entrée que la messe proprement dite a commencé. Elle a été animée par l’union des chorales de la paroisse et présidée par l’Abbé Théophile AKOHA.

Les lectures étaient celles prévues par la liturgie en ce 32ème dimanche du temps ordinaire de l’année A.

Après la deuxième lecture, le deuxième rite d’installation a été fait à savoir la profession de foi par le nouveau curé et la remise de l’évangéliaire par le père célébrant ; après quoi il y a eu le troisième rite d’installation, la signature de la profession de foi par le curé entrant et le représentant de l’Archevêque présent. C’est l’heureux du jour, le Père Armand, qui a proclamé l’évangile et le  commentaire de cet évangile a été fait par le président de la célébration eucharistique.

           Dans son homélie, le Vicaire général a précisé que ce jour est un grand jour, ce qui justifie que les fidèles de la communauté catholique d’Akassato soient venus nombreux rendre grâce au seigneur et  exprimer doublement leur joie 

   -joie, parce que le père Herman est resté pendant plus de 3 ans dans la communauté et a semé la joie de vivre dans le cœur des fidèles mais malheureusement appelé à une autre mission auprès de l’Archevêque ;

   -joie car le curé entrant, le père Armand GANGNY arrive pour tisser la nouvelle corde, sa nouvelle corde au bout de celle qu’a eu à tisser son prédécesseur, le père Herman qui s’en va ; comme disait Qoeleth, « un temps pour rester et un temps pour partir… »

Il a poursuivi en demandant à la communauté de prier pour son nouveau pasteur afin que, comme le dit si bien la  première lecture, le Seigneur lui donne la sagesse nécessaire pour sa mission, mission qui se résume à conduire ladite communauté au royaume des cieux, ce dernier étant le lieu de la rencontre avec Dieu, le lieu où l’on trouve la plénitude de son bonheur en Lui. Il a aussi précisé que le royaume des cieux commence dès ici bas et n’est rien d’autre que l’amour que Dieu met dans le cœur de chacun de ses enfants ; le royaume de Dieu commence avec le baptême et la lampe de la vie reçue au baptême doit briller et brûler à l’huile de la foi, de l’espérance et de la charité, a-t-il dit. Mais la question qui se pose est celle-ci : y a-t-il toujours ces huiles dans la vie des enfants de Dieu présents en cette messe d’action de grâce ? Ne manquent-ils pas souvent d’huile comme les cinq vierges insensées  de l’évangile ?Il est important que l’on ait de l’huile de foi, d’espérance et de charité comme les vierges sensées dont parle l’évangile afin d’écouter et de reconnaitre la voix de l’époux pour lui ouvrir au moment où il frappera, a-t-il ajouté. Et cet époux, c’est Jésus, Lui qui est la sagesse. Le prêtre étant vicaire du Christ, l’on pourrait dire que la sagesse ici présente, c’est le Père Armand GANGNY. Le vicaire général a imploré Dieu en faveur du nouveau curé afin qu’il soit toujours ouvert à la sagesse,  de sorte qu’il mène à bien la mission pour laquelle il a été appelé à Akassato.

            Il sonnait 11h40 quand l’homélie du Père célébrant finissait ; après quoi, la messe a poursuivi son cours avec les prières universelles. Juste après la communion, le quatrième rite d’installation, la remise des clés du tabernacle, a été fait. Les saintes réserves laissées exprès sur l’autel ont été transférées au tabernacle par le nouveau curé et après l’encensement de ces dernières, le tabernacle fut fermé.

            A 12h30, les rites complémentaires de l’installation ont commencé : la remise de l’étole violette pour le confessionnal (puis confession d’une fidèle), l’installation sur le siège de présidence d’où le nouveau curé présidera désormais l’assemblée des fidèles puis le rite d’obédience pendant lequel les délégués des différents groupes de prière, mouvements, associations  et chorales de la paroisse ont salué le curé entrant et lui ont affirmé leur promptitude et leur disponibilité à travailler avec lui, la main dans la main ; c’étaient  respectivement les cinquième, sixième et septième étapes de la cérémonie d’installation.

            A la suite de cela, le vice-président de la paroisse, Monsieur Nicaise KOBA est venu livrer un mot au nom de toute la communauté, mot dans lequel il a salué tous les fidèles qui ont œuvré à divers niveaux et de différentes manières pour que cette messe d’action de grâce ait eu lieu ; il a fait une revue des différents groupes de prière, mouvements, associations et chorales présents sur la paroisse ; les chantiers déjà réalisés ont été énumérés de même que ceux qu’il reste à mettre sur pied.       

            Après son speech, l’honneur est revenu au Père Armand, à travers son allocution, de remercier chacun et tous pour l’accueil qui lui a été réservé ; il a salué spécialement le père sortant Herman HACHEME pour tout le travail qu’il a abattu au sein de la communauté. Il n’a pas oublié de remercier particulièrement le père célébrant, représentant de l’Archevêque, l’Abbé Théophile AKOHA pour avoir accepté de présider la présente messe d’action de grâce. Il a dit avoir pris note des différentes tâches à lui confiées et des défis qu’il y a à relever, défis dont il n’est nullement inquiet. Il a imploré les prières de ces devanciers et les a rassurés des siennes. A exactement 13h35, son mot à l’endroit de la communauté prit fin et c’est à 13h40 que la bénédiction solennelle qui doit mettre fin à cette longue et belle messe d’action de grâce a été prononcée par le désormais propriétaire des lieux, le révérend père curé, Armand Julien TOHOUEGNON GANGNY.

            Après quelques vues d’ensemble, l’action de grâce a continué dans la cour de la paroisse avec les agapes fraternelles et les réjouissances jusque dans la soirée.

                                                                                                         L’équipe média.