Nuit d'adoration du premier vendredi du mois de Novembre 2017 (akasato)

     Ce vendredi 03 Novembre 2017, la paroisse Notre Dame de l’Immaculée Conception d’Akassato a encore vécu sa traditionnelle nuit de prière du premier vendredi du mois.

     A 19h déjà, le rassemblement a été effectif ; après l’accueil, il y a eu demande de messe. C’est après cela qu’il y a eu une louange animée par le service chant du Renouveau Charismatique Catholique jusqu’à 20h, heure à laquelle le Saint Sacrement a été exposé et l’office des défunts a commencé et s’est prolongé jusqu’à 20h45 ; après la reposition, il y a eu une courte louange assurée par la chorale Aluwasio.

     A 21h, l’enseignement prévu pour cette nuit de prière a commencé ; il a eu pour thème : « Pourquoi un culte pour les morts ? ». Il a été développé par le frère Rémi SONON.

Le frère Rémi a commencé son enseignement en soulignant que bon nombre de chrétiens ne savent pas que c’est un devoir de prier pour les âmes du purgatoire ; il a poursuivi en disant qu’après la mort, il y a trois lieux  où l’on peut aller : l’enfer, le purgatoire et le paradis ; et le lieu où on doit aller après la mort se prépare depuis ici bas.  Juste après la mort, la miséricorde de Dieu s’estompe et sa justice commence, le jugement commence, le jugement particulier qui est à distinguer du jugement dernier.  Et  c’est sur l’amour que l’on aura manifesté envers ses frères que l’on sera jugé ; manifester un amour vrai envers ses frères revient à  sauvegarder ses biens là où les termites ne dévorent pas, où la rouille ne ronge pas, a-t-il rappelé.

     Il n’a pas oublié de mentionner que la communauté des Saints s’étend aussi aux âmes du purgatoire et il est indispensable de prier, de célébrer des messes pour leur délivrance. Il a énuméré 4 raisons qui poussent  à   rendre un culte aux âmes du purgatoire.

     La première raison a-t-il dit, c’est pour la gloire de Dieu ; en effet  la mission des Saints, c’est de louer Dieu ; ainsi en priant pour les âmes du purgatoire, l’on contribue à faire entrer dans la communauté des Saints les âmes délivrées ;

     La deuxième raison, revient à glorifier et à honorer le précieux Sang de Jésus qui n’aura pas versé son sang en vain : « tous ceux que le Père a mis entre mes mains, aucun d’eux ne sera perdu … ».

     Le troisième motif pour prier pour les âmes du purgatoire c’est d’honorer  Marie, elle qui ne supporte pas de voir ses enfants chéris dans la souffrance, dans le purgatoire.

     La quatrième raison c’est pour le bien de celui qui prie ou qui demande la messe en suffrage aux âmes du purgatoire car une fois délivrées, ces âmes intercèdent pour  ce dernier puisqu’elles voient désormais la face du Seigneur a-t-il poursuivi.

Il a fini en disant que c’est par ignorance que l’on ne taille pas d’importance au culte à rendre aux âmes du purgatoire ; désormais, la communauté catholique d’Akassato n’a plus de raison de ne plus prier pour ces âmes  car elle est à présent instruite et édifiée bien à propos.  Il y a plusieurs moyens pour délivrer les âmes du purgatoire mais le premier et le plus grand, c’est le sacrifice eucharistique,  a-t-il dit pour finir.

     A 21h50, l’enseignement a connu son épilogue et la plage des questions-réponses a été ouverte.

     A 22h 25, la messe prévue en cette nuit de prière a commencé et a été présidée par le Père Herman, curé de la paroisse et animée par l’union des chorales de la paroisse.

La première lecture est celle du jour ; l’évangile est tiré de celui de Saint Jean, chapitre 15, versets 1 à 8.

Il a commencé son homélie que c’est au nom de l’amour que la communauté catholique d’Akassato a pour les âmes du purgatoire qu’elle est venue ce soir pour prier pour elles. Cette homélie s’est basée sur  la prière du Notre Père. 

A la fin de l’homélie, à 23h05, les noms des parents défunts ont été lus et confiés au Seigneur. Après ce rite, la messe a poursuivi son cours et c’est à 23h55 qu’ a eu lieu la prière post-communion.

     Après cela, il y a eu la quête d’action de grâce plus une louange à l’endroit de la Vierge Marie. C’est à 0h10 que cette nuit de prière du premier vendredi du mois de Novembre, en l’honneur des âmes du purgatoire, a pris fin.