Archidiocese de Cotonou

DECES DU PÈRE CHARLEMAGNE : ENCORE UNE PERTE POUR LE CLERGÉ DU BENIN

96Le Père Charlemagne Agbodandé de l’archidiocèse de Cotonou, directeur du collège catholique Père Aupiais Annexe de Godomey n’est plus.  A la suite d’un accident de route, Charlemagne Agbodandé, admis au Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert C. Maga de Cotonou, s’est endormi dans le Seigneur le mercredi 17 février 2016.

 

97

Une messe fut dite pour le repos de son âme suivie de l’oraison funèbre. 

98

700 prêtres concélébrants, des  religieuses et religieux, toutes congrégations confondues, des séminaristes, des chrétiens laïcs, des parents et amis du prêtre-Directeur sont venu saluer la mémoire du regretté Père. 

101

Au-delà des diverses qualités de l’illustre disparu, relevées, saluées et proposées en exemples au cours des différentes messes – veillées, le directeur diocésain de l’enseignement catholique de Cotonou, le Père Marc Hounon qui a prononcé l’homélie de la messe des obsèques a tenu à faire retenir  par l’assistance une leçon de la mort de son confrère et collègue: «  Charlemagne est mort par amour en évitant la mort à un cycliste. Il a suivi les pas de Jésus-Christ et des saints Laurent et Maximilien Kolbe qui sont morts à la place d’un autre ». Et le prédicateur d’ajouter : « La mort n’est pas gentille. Mais Dieu est toujours gentil, lui dont le Fils en mourant a transformé la mort et en a fait un passage ».

102

Après ce témoignage, le regretté Père fut conduite dans sa dernière demeure le jeudi 25 février 2016 au cimetière du grand séminaire saint Gall de Ouidah.