Archidiocese de Cotonou

INTRODUCTION

La Parole de Dieu doit être annoncée à tous les hommes avec assurance et persévérance pour que les non chrétiens croient et se convertissent librement au Seigneur et s’attachent à celui qui comble leurs attentes. Cette conversion initiale aide l’homme à se détourner du péché et à nouer avec Dieu des rapports personnels dans le Christ.

En effet, la grâce divine pousse le nouveau converti à entreprendre un itinéraire spirituel par lequel, communiant par la foi au mystère de la mort et de la résurrection, il passe du vieil homme  à l’homme nouveau. Ce passage se développe peu à peu pendant le catéchuménat et peut amener le converti à faire l’expérience de rupture et de séparations. L’Église, gardienne de la foi doit examiner avec soin les motifs de la conversion et, si nécessaire, les purifier. Pour ce faire, l’Archidiocèse de Cotonou avait adopté un règlement du catéchuménat en 1965 que nous remercions le Père Victor SOGNI d’avoir mis à notre disposition. Ce règlement de 68 articles met en lumière un certain nombre d’aspects nécessaires à l’organisation du catéchuménat.

Le catéchuménat n’est pas un simple exposé des dogmes et des préceptes. C’est une formation à la vie chrétienne intégrale. C’est pourquoi les catéchumènes doivent être initiés comme il faut au mystère du salut et à la pratique des mœurs évangéliques. Cette initiation n’est pas seulement l’œuvre des prêtres ou des catéchistes. C’est celle de toute la communauté des fidèles, spécialement celle des parrains.

LE CATÉCHUMÉNAT : UNE INSTITUTION PRIVILÉGIÉE PAR LAQUELLE L’ÉGLISE EXERCE TRADITIONNELLEMENT SA FONCTION MATERNELLE.

Le Christ affirme que le baptême est une nouvelle naissance. Mais le baptême présuppose la foi. Donc avant de baptiser, il faut nécessairement catéchiser. En effet le Sauveur n’a pas seulement ordonné de baptiser, mais il a dit d’abord : « Enseignez » et ensuite : « baptisez ». C’est par cet enseignement que déjà commence l’initiation baptismale. En effet, fécondée en concevant des fils par le ministère de la prédication, l’Église les fait grandir dans son sein par ses exhortations et elle les enfante par son action de convertir.

Pour exercer fidèlement sa maternité, l’Église ne doit négliger aucune des étapes préalables à l’enfantement du baptême. Ces étapes sont : le pré-catéchuménat, le catéchuménat, le baptême et le néophytat.

  1. Le pré-catéchuménat

Le pré-catéchuménat est le temps au cours duquel le postulant s’achemine vers une première conversion globale. On l’aide ici à abandonner les idoles pour servir le Dieu Vivant et véritable, et à suivre Jésus-Christ dans l’Église. C’est la période durant laquelle le futur converti passe du paganisme à une situation de sympathisant à la foi chrétienne et à un désir exprimé de la conversion. Cette période a été divisée en deux temps : l’évangélisation et le postulat.

  1. L’évangélisation

C’est un temps de rencontre avec les païens pour l’annonce de l’Évangile. Cette rencontre doit s’organiser dans les villes et villages ou par des visites à domicile afin d’éveiller les sympathisants à la foi. Cela doit conduire au dialogue avec les païens afin de susciter chez eux un intérêt pour les choses de Dieu et surtout déceler la grâce qui est déjà au travail en eux.

Un tel dialogue suppose une connaissance approfondie des croyances et des coutumes de celui à qui on transmet l’appel divin. Ce ne sera pas une évangélisation abstraite. Elle doit tenir compte de la religion traditionnelle et répondre aux questions particulières qu’elle pose. Ainsi, elle va réveiller la curiosité des païens et les pousser à mieux connaître le Dieu qui leur est annoncé.

  1. Le postulat

C’est le temps où on regroupe les sympathisants pour une préparation avant l’entrée en catéchuménat. Ce temps qui peut durer de 6 mois à 2 ans va permettre de faire naître chez les sympathisants un désir plus profond et plus purifié de recevoir la vie de Dieu en suivant Jésus-Christ dans l’Église. Pendant ce temps, le programme de formation comportera une présentation dynamique du Dieu de la Bible, de la réalisation du salut en Jésus-Christ et de la nécessité de s’adresser à l’Église pour obtenir la vie apportée par le Christ. Il faut aussi une initiation à la prière et aux exigences fondamentales de la vie chrétienne. Insister davantage sur le fait que prier n’est pas avant tout réciter des prières, mais surtout dialoguer personnellement avec Dieu.

Dès le début du postulat, chaque candidat doit avoir un parrain et une marraine. Ce seront des personnes sérieuses, vivant intégralement leur christianisme, suffisamment proches pour mieux jouer leur rôle de guide. Les prêtres doivent aider les parrains à bien assumer leur charge en les éduquant  à une vie chrétienne plus sincère. Les parrains doivent participer activement à la liturgie des différentes étapes baptismales. Il est bon que durant le postulat, le prêtre rencontre personnellement les candidats pour jouer auprès d’eux son rôle d’éducateur de la foi.

Quelques conditions nécessaires pour l’admission au catéchuménat.

Le candidat à admettre au catéchuménat doit manifester des preuves sérieuses de conversion telles que : - la régularité aux instructions et aux offices manifestée par le cahier d’appel

-         La pratique des commandements de Dieu et de l’Église

-         Le fait d’avoir manifesté un début de vie de prière et de charité

-         La renonciation aux pratiques païennes fondamentales concrétisée éventuellement par la remise des instruments de consultations du fa, du lègba personnel, des bagues et autres gri-gris.

En plus de ces signes de conversion, le postulant doit avoir acquis la connaissance :

-         Des prières usuelles (Pater, Ave, Gloria Patri, Actes de foi, d’espérance, de charité, de contrition…)

-         Des grandes lignes du mystère révélé ; Dieu qui est Amour nous parle par son Fils Jésus et par l’Église pour nous inviter à partager la vie divine.

On doit avoir examiné la situation familiale du postulant : avoir constaté qu’il est en situation matrimoniale régulière ou régularisable.

C’est lorsque toutes ces conditions seront réunies que le candidat pourra être appelé à entrer en catéchuménat.

La cérémonie liturgique d’entrée en catéchuménat est préparée par une journée de récollection avec les parrains. Elle est constituée par la première étape telle que présentée dans « Initiation chrétienne des Adultes ».

L’usage de remettre une croix et d’imposer un nom chrétien au nouveau catéchumène est une bonne coutume retenue.

Ceci permet au catéchumène d’être rattaché à l’Église et à ce titre :

-         Il peut recevoir certaines bénédictions de l’Église (Can. 1149) ;

-         Il est membre actif de la liturgie de la Parole lors de la célébration eucharistique ;

-         L’Église prie à ses intentions au cours de ses liturgies ;

-         Il a droit aux funérailles religieuses (Can. 1239 §2).

Par l’entrée en catéchuménat, le catéchumène s’engage à :

-         Poursuivre avec sérieux sa formation,

-         Participer régulièrement à la vie de la communauté paroissiale,

-         Porter dans sa prière les intentions de l’Église dont il commence à devenir membre.

Il a été prévu la délivrance d’une fiche au catéchumène. Cette fiche servira par la suite à signaler les différentes étapes de son catéchuménat.

  1. Le catéchuménat

Véritable « noviciat » de la vie chrétienne, le catéchuménat proprement dit doit jouer un double rôle d’instruction et d’éducation. C’est le temps pendant lequel se réalise la formation du candidat, nouveau converti, devenu désormais catéchumène. L’enseignement catéchétique est donné par les catéchistes suivant les manuels proposés.

Dans cette formation, il faut souligner deux éléments essentiels : le parrainage et la prière.

C’est au contact des parrains que le catéchumène découvre ce qu’est la vie chrétienne et s’efforce de la vivre réellement. Quant à la prière, elle doit être intégrée par le catéchiste à chaque instruction. Et aussi il faudra prévoir des célébrations périodiques réservées spécialement aux catéchumènes afin qu’ils découvrent la dimension communautaire et liturgique de la prière.

Le prêtre responsable assure une journée mensuelle de formation des catéchistes. Il suit personnellement, dans la mesure du possible, chaque groupe de catéchuménat. C’est tout ceci qui dispose le catéchumène à accéder au baptême : bain de la régénération et de la rénovation en l’Esprit Saint.

  1. Le baptême

La date normale du baptême est la veille de Pâques dont tous les éléments convergent vers le Mystère Pascal accompli dans le baptême et que le carême a préparé avec soin.

Une retraite d’au moins trois jours est nécessaire (7 jours seraient mieux). 

Il faut quelques conditions nécessaires pour l’admission au baptême :

-         La connaissance du Mystère chrétien

Avoir subi avec succès les examens de fin d’année ; la connaissance par cœur est nécessaire mais ne suffit pas. Il faut vérifier si le catéchumène comprend ce qu’il récite.

-         La foi vécue dans la vie 

L’assiduité au catéchisme et aux réunions de prières pendant tout le temps du catéchuménat ; une existence chrétienne où le sens de la prière, de la charité, de la pureté et de l’apostolat manifeste que le catéchumène vit déjà selon l’Évangile.

Le baptême est célébré solennellement en présence de la communauté, avec la première communion et au besoin avec la régularisation des mariages et bénédiction nuptiale.

  1. Le néophytat

C’est la période où on continue de s’occuper des nouveaux baptisés. Il faut continuer à les former, à les soutenir et à les aider pour une insertion plus totale et plus active dans l’Église. Pour cela, il faut la catéchèse, l’engagement et la pratique du Sacrement de Pénitence. Car, « ressuscités avec le Christ », les néophytes devront encore être épaulés un certain temps pour pouvoir rester fidèles à leur engagement de « rechercher les choses d’en haut, là où se trouve le Christ ».

-         La catéchèse

La catéchèse après le baptême doit préparer les néophytes à la confirmation ou au renouvellement des promesses de leur baptême lors de la communion solennelle.

-         L’engagement

Les néophytes ont intérêt à faire partie d’un groupe ou mouvement de la paroisse. Ceci les aidera à mieux vivre leur vie chrétienne et à rayonner le Christ.

-         Le sacrement de pénitence

Ayant accueilli les nouveaux baptisés au postulat et les ayant éduqués pendant le catéchuménat, le prêtre les connaît bien et il doit continuer à les guider spirituellement par ses conseils et surtout par la confession.

CONCLUSION

Voilà de façon résumé ce qui est proposé dans le règlement du catéchuménat. Mais depuis, l’Église a promulgué un certain nombre de textes. Nous en citons ici quelques-uns :

-         Le texte du concile Vatican II sur l’activité missionnaire de l’Église Ad Dentes

-         Le rituel du catéchuménat des enfants en âge de catéchisme

-         Le rituel du catéchuménat des adultes

-         Le rituel de la confirmation

-         Evangelii nuntiandi

-         Redemptoris missio

-         Le directoire général pour la catéchèse

-         L’exhortation apostolique Catechesi tradendae du Pape Jean-Paul II, sur la catéchèse en notre temps.

-         Le Catéchisme de l’Église Catholique

EVENEMENTS

17 Oct 2017 21:57

Les Comités du Plan Stratégique d’Action Pastorale

Comité Exécutif Président: abbé Antoine [ ... ]

NominationsLire la suite...
17 Oct 2017 21:50

Offices N° Offices Nom et Prénoms  Titres Résidence 1 CEB SEGLA Ludovic Assistant [ ... ]

NominationsLire la suite...
17 Oct 2017 21:38

   ARCHIDIOCESE DE COTONOU - OBEDIENCES ANNEE 2017-2018                    1- [ ... ]

NominationsLire la suite...
02 Oct 2017 21:07
Noces de Chêne à Saint Michel au Bénin

 29 Septembre 1937 – 29 Septembre 2017 ! La paroisse Saint Michel-Gbéto de l’archidiocèse [ ... ]

Evénements diocésainsLire la suite...
02 Oct 2017 21:05
Anniversaire épiscopal à Cotonou

« Joyeux  Anniversaire !  C’est avec ce chant d’anniversaire repris en chœur [ ... ]

Evénements diocésainsLire la suite...
10 Aoû 2017 17:45
Action de grâce au plurielle à Saint Michel

25ans de sacerdoce de Mgr Roger Houngbédji, o.p., archevêque de Cotonou avec deux de ses promotionnaires [ ... ]

Evénements diocésainsLire la suite...
Other Articles

VIE DES PAROISSES

03 Oct 2017 16:12

ARCHIDIOCESE DE COTONOU PAROISSE SAINTE FAMILLE DE TANKPE Programme de récitation du Rosaire du mois d'Octobre 2017 N° NOMS [ ... ]

Vie des paroissesLire la suite...
02 Oct 2017 07:19

 

          Du lundi 11 au dimanche 17  septembre, a eu lieu, sur la paroisse Notre Dame de l’Immaculée Conception [ ... ]

Vie des paroissesLire la suite...
02 Oct 2017 07:14

En ce vendredi 01 Septembre 2017à 19h30, l'enceinte de l'église a été trop exigüe pour contenir les fidèles de la communauté catholique d'Akassato [ ... ]

Vie des paroissesLire la suite...
30 Sep 2017 17:45

Paroisse Sainte Famille de Tankpè                                                          Dimanche, [ ... ]

Vie des paroissesLire la suite...
21 Sep 2017 08:14

Sous la direction du père vicaire Stanislas AMOUSSOU et son équipe d’animation, la première phase de la journée a été la visite instructive pour [ ... ]

Vie des paroissesLire la suite...
08 Sep 2017 07:42

 

Dans le but de clôturer sainement les vacances, une journée récréative a été organisée sur la paroisse Sainte Geneviève de Pahou ce mercredi [ ... ]

Vie des paroissesLire la suite...
Other Articles
nom de ton image nom de ton image