logo EGLISE 003

ARCHIOCESE DE COTONOU

s25

 

    Dans l'évangile de ce dimanche, Jésus nous est présenté comme le « chemin ». En lisant ce texte, je voudrais avoir une pensée de prière pour toutes les personnes qui errent sur les chemins du monde sans savoir où ils passeront la nuit. Beaucoup avaient eu une belle situation, un métier, une vie de famille. Puis il y a eu un événement qui a fini par les jeter à la rue, et ils partent sans savoir où leur chemin les conduira. Prions pour elles et que le Seigneur nous épargne cela.

Mais quand Jésus nous dit qu’il est le chemin, c’est tout autre chose. Il ne s’agit pas d’un chemin d’errance. Il nous annonce le but et l’aboutissement de notre vie chrétienne : le ciel. Lui-même y est toujours auprès de son Père. Et en même temps, Lui seul est capable de nous y conduire. En effet, son grand projet, c’est de rassembler tous les hommes. Voilà pourquoi il nous prépare une maison dans laquelle tous, nous nous  sentirons accueillis avec amour.

     Jésus ne se contente pas de nous montrer seulement le chemin. Il est lui-même « le Chemin ». En dehors de lui, nous allons à notre perte, nous allons à notre ruine. Personne ne peut aller vers le Père sans passer par lui. C’est donc lui qui nous révèle le vrai visage de Dieu. Cet évangile devient pour nous, un appel à l’espérance, même si nous sommes souvent « bouleversés » par les incertitudes et les épreuves de la vie. Le vouloir du Christ est de ne pas nous laisser  succomber au découragement, ni sombrer en face de ces difficultés.

Ceci dit, il nous faut aussi bien comprendre que ce chemin n’est pas celui de la facilité. Il est étroit, contrairement à nos chemins humains très larges où le malin cherche par tous les moyens à nous tirer dans ses pièges : course à l’argent, violence, haine,  rancune. Tout cela nous détourne du vrai but de notre vie. En ce jour, cela vaut la peine de nous interroger : Jésus est-il vraiment notre chemin, notre vérité et notre vie ? Est-ce vraiment lui que nous suivons ? Si ce n’est pas le cas, prenons l’engagement  de revenir à lui de tout notre cœur. Convertissons-nous et croyons vraiment  à l’Evangile.

     L'extrait du livre des Actes des Apôtres que nous avons écouté en 1ère lecture, nous montre comment les premiers chrétiens ont suivi ce chemin du Christ. La Parole de Dieu est annoncée aux païens. Les veuves ne sont plus abandonnées à leur triste sort ; elles reçoivent une aide. Le partage des services se met en place. Et  ainsi la vie de communauté est née à la suite du Christ. C’est important pour nous aujourd’hui de le savoir.

     Chers frères et sœurs, prenons exemple sur eux pour développer dans nos communautés ce même esprit de fraternité et de charité. Ainsi comme jadis, la parole de Dieu peut être toujours annoncée à temps et à contretemps, et le service des petits, des pauvres et des exclus, devenir une réalité vivante au sein de nos communautés. Car il n’est pas possible d’annoncer la bonne nouvelle de l’Evangile à des gens qui ont faim. A travers eux, c’est le Christ lui-même qui nous interpelle.

     Dans la seconde lecture, saint Pierre nous invite à nous approcher du Seigneur Jésus. Nous nous rappelons que dans l’Evangile, il nous parlait de la Maison du Père qui contient de « nombreuses demeures ». Ici, saint Pierre nous dit que Jésus en est « la pierre angulaire que les hommes ont éliminée mais que Dieu a choisie parce qu’il en connaît la valeur. » Cette maison dont il parle, nous en sommes les pierres  de construction. Et c’est le lieu de nous poser la question aujourd’hui : dans l’Eglise comment suis-je pierre vivante ? Comment je construis sur la fondation qu’est le Christ ? Comment je vis la fraternité ? Comment je suis témoin de l’amour ?  En tant que disciples, il est donc urgent de montrer à tous que nous savons qui nous sommes et où nous allons.

     Que le Christ qui est notre Chemin, notre Vérité et notre Vie,  nous guide vers le Père, nous enracine dans sa Vérité, et nous communique sa Vie. Ainsi par notre vie de témoignage, nous pourrons dire comme saint Paul : « pour moi vivre, c’est le Christ ». Amen!

                                Père Herman HACHEME, Curé

Partagez !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

EVENEMENTS

INFORMATION

FORMATION

SPIRITUALITE