Archidiocese de Cotonou


EVENEMENTS

INFORMATION

FORMATION

SPIRITUALITE

Chers frères et sœurs en Christ,

Jésus laissant à Béthanie Marie sa mère, les deux sœurs Marthe et Marie-Madeleine avec Lazare, se dirige vers Jérusalem, dans la compagnie de ses disciples. La mère des douleurs frémit en voyant son fils se rapprocher ainsi de ses ennemis, qui ne songent qu'à répandre son sang. Cependant ce n'est pas la mort que Jésus va chercher aujourd'hui à Jérusalem : c'est le triomphe. Il faut que le Messie, avant d'être attaché à la croix, ait été proclamé Roi dans Jérusalem par le peuple ; qu'en face des aigles romaines, sous les yeux des Pontifes et des Pharisiens muets de rage et de stupeur, la voix des enfants, se mêlant aux acclamations de la cité, fasse retentir la louange au Fils de David. Nous revivons les moments où la foule accueille Jésus dans la cité de David, « ville symbole de l’humanité » (Saint Jean Paul II), comme un roi, comme le Messie attendu depuis plusieurs siècles. Ils acclament Jésus aux accents de « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » et de « Hosanna » (de l’hébreu, cela signifie littéralement « Sauve donc ! », et c’est devenu un cri de triomphe mais aussi de joie et de confiance).

Le Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur inaugure la « Grande Semaine » de l’Année liturgique, au terme de laquelle sera célébré le Triduum pascal. Les « rameaux » de feuillage toujours vert, bénis  par le prêtre, sont le signe de la victoire de la vie sur la mort et le péché. Symbole de vie et de résurrection, le rameau est pourtant bien plus qu’un porte-bonheur. Il est placé dans les maisons où il orne chez certains les crucifix : c’est faire entrer Jésus ressuscité dans nos maisons. C’est aussi manifester son propre espoir de voir renouveler et fleurir sa foi en la résurrection de Jésus-Christ, et en celle de nos morts.

La Passion marque le point culminant de l’œuvre que le Christ Jésus vient réaliser ici-bas. Pour lui, c’est l’heure où il consomme le sacrifice qui doit donner une gloire infinie à son Père, racheter l’humanité, et rouvrir aux hommes les sources de la vie éternelle. Car, le désir suprême de Dieu est de voir son Fils glorifié. Il veut glorifier le Christ Jésus, parce que le Christ, son Fils, est son égal. Il le veut aussi parce que ce Fils a été humilié. Résumant la pensée de saint Paul : « parce qu’il s’est anéanti, le Père l’a exalté et lui a donné un nom au-dessus de tout nom, afin que tout genou fléchisse devant lui, que toute langue proclame que le Seigneur Jésus partage la gloire de son Père dans les cieux. » Plus aussi, devons-nous le placer haut dans la gloire du Père et dans notre cœur, nous livrer à lui dans un esprit d’intense révérence et de soumission entière à sa personne, travailler à l’extension de son règne dans les âmes. Frères et sœurs, par sa Passion, par sa Passion d’amour, Jésus a été fidèle jusqu’à la mort, fidèle à son amour infini pour le Père, fidèle à son amour infini pour les hommes. Par sa Passion acceptée librement, Jésus vient briser le dynamisme de mort qui est en l’homme, le dynamisme du péché. Péché qui conduit les scribes et les pharisiens à la haine ; péché qui conduit Pilate et la foule à la peur ; péché qui conduit les disciples au sommeil et à la fuite ; péché qui conduit Pierre au reniement.

Face à ce déferlement de péché, face à cette spirale de violence, Jésus reste celui qui aime et aimera jusqu’au bout. Jésus reste celui qui pose sur l’homme, même du haut de la Croix, un regard d’amour. Sur chaque homme, sur tout l’homme, Jésus pose un regard d’amour. Un regard qui invite à vivre de l’amour, à vivre par amour. Parce qu’il est un Roi mais un Roi de paix, d’humilité et d’amour. Un Roi qui règne en se faisant serviteur. Un Roi qui renonce à ses privilèges comme nous le rappelait saint Paul. Un Roi dont la toute puissance est une puissance d’amour qui vient briser la spirale de la haine et de la violence suscitées par le péché.

Si l’Eglise nous fait ouvrir la Grande Semaine, la Semaine Sainte qui va commémorer les derniers jours et les derniers actes de la vie de Jésus, par ce Dimanche des Rameaux, c’est pour nous dire que tous les actes que nous allons célébrer : l’institution de l’Eucharistie, la Mort sur la Croix, la Résurrection, tous ces actes, non seulement nous allons en commémorer la réalité, leur avènement historique, mais nous allons participer ainsi à la résurrection de Jésus en communiant à sa mort par l'accueil de toutes les morts dont sont tissées nos vies et surtout essayer de découvrir le sens dont ils sont porteurs, comme sont chargés de signification les actes célébrés aujourd’hui.

Où Jésus a-t-il trouvé les orientations pour sa mission, jusque dans sa Passion ? La mission du Serviteur fidèle de Dieu selon Isaïe a pu le guider et lui offrir un modèle de confiance et d'abandon à Dieu son Père. L’attitude qui est sienne est un don et elle est une réponse consentie. La parole qui lui a ouvert l’oreille et à laquelle il ne s’est pas dérobé est une parole vécue : il n’a pas répondu à la violence subie. Non par lâcheté ou par passivité, mais en raison de la confiance en Dieu qui le secourt, dans la volonté de rendre son visage "dur comme pierre", solide, inaltérable, comme celui de quelqu’un qui n’est pas ravagé par le mal subi, n’a pas honte de son impuissance. C’est ainsi qu’il n’est pas confondu, vaincu lui-même par le mal. Jésus accomplit cette figure du serviteur. Il s’est laissé nourrir des Ecritures de son peuple, il les a méditées. A travers elles, il est à l’écoute de la voix du Père. A l’écoute du monde aussi. Il a l’humilité du Fils qui se reçoit du Père et qui place en Lui sa confiance. La vie de Jésus n’était pas écrite d’avance. Saint Paul nous le rappelle : il s’est dépouillé prenant la condition de serviteur. Il est devenu semblable aux hommes et a été reconnu homme à son comportement, à sa liberté éprouvée. Jésus applique aujourd’hui le cœur de Son Evangile. Le plus grand, c'est celui qui sert… Au moment de donner sa vie, Jésus nous rappelle cet essentiel de l'amour qui trouve son plein accomplissement dans le don de soi. C’est aujourd’hui que nous devons nous efforcer d’entrer dans la logique du service en suivant le Christ sur le chemin du Royaume. Car tous ces évènements de Jésus ne sont pas seulement des faits d’histoire. Ils ont été posés par le Christ comme étant pleins d’une signification profonde que nous devons découvrir. Découvrir non par simple curiosité, mais pour y entrer. Et cette signification, c’est tout simplement l’essentiel de l’Evangile qui se résume, vécu, en cette Semaine Sainte : être tout petit pour être en réalité grand aux yeux de Dieu et pouvoir vivre en communion avec lui.

En mourant pour tous les hommes, le Christ Jésus a inauguré un monde nouveau. Oserons-nous pleurer sur nos péchés et nos reniements comme Pierre ? Oserons-nous nous ouvrir à la conversion, en nous faisant serviteur les uns des autres ? Ou alors, comme Pilate nous laverons-nous les mains devant les situations de détresse et de misère que nous côtoyons ? Là où nous sommes, efforçons-nous de faire le petit peu qui dépend de nouspour la gloire de Dieu. Contemplant en ce jour le Christ en Croix et laissant son regard d’amour se poser sur nous, l’Esprit Saint fera-t-il jaillir de nos cœurs le cri du centurion : « vraiment cet homme est le Fils de Dieu. »

Contemplant le trône de sa gloire, la Croix de Jésus-Christ, il nous faut à notre tour entrer dans cette logique de l’amour, une logique qui conduit au don de soi, à l’accueil des autres qui sont mes frères. Voilà l’enseignement de ce Dimanche des Rameaux.

Que notre vie donnée par amour soit, dans notre monde contemporain, le signe de cette Bonne Nouvelle. Que cette Semaine Sainte inaugurée par ce dimanche de la Passion nous donne la grâce de mourir à nous-mêmes pour revivre en Dieu. Amen.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Recherches

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30