Déclaration des évêques du Bénin

 La 2e Session ordinaire plénière des évêques du Bénin, au titre de l’année pastorale 2017 – 2018, tenue les 24, 25 et 26 janvier 2018 au siège de la conférence épiscopale à Cotonou a connu son épilogue le vendredi 26 janvier par un communiqué final présenté devant la presse béninoise par l’évêque d’Abomey, chargé des communications au sein de la conférence, Mgr Eugène Cyrille Houndékon. Au-delà des rapports d’activités des différentes commissions épiscopales examinés, de plusieurs questions d’intérêt majeur ainsi que de nombreuses audiences accordées, les évêques du Bénin ont entre autres exprimé leur proximité affective et spirituelle à l’Eglise catholique en République démocratique du Congo « en proie à de vives tensions sociales » meurtrières.

A en croire Mgr Houndékon, les évêques ont particulièrement réfléchi sur la situation socio-politique qui prévaut actuellement au Bénin. Avec appréhension et inquiétude mais non sans espérance, ils notent la permanence de la morosité économique et surtout la montée d’une certaine tension qui installe progressivement le pays dans une crise aux conséquences et aux développements imprévisibles ». « Face à cette situation qui ne doit pas perdurer, selon leur porte-parole, les évêques du Bénin invitent les fidèles catholiques et les hommes de bonne volonté à prier constamment Dieu le Souverain Maître des peuples ». Par ailleurs, ils souhaitent principalement dans leur déclaration : que tous les acteurs de la vie politique nationale réintègrent les principes du jeu démocratique et fassent du respect scrupuleux des décisions de la cour constitutionnelle, la base de leur action politique et citoyenne, conformément à la constitution du 11 décembre 1990 ».