La vie consacrée aujourd’hui au Bénin : situation, défis, interpellations… (8)

Que conclure ?

Malgré quelques points difficiles, la vie consacrée présente au Bénin une image largement positive. Elle jouit d’une respectabilité appréciable. Mais elle a à faire face à des défis qui

ne sont pas des moindres : elle doit être pleinement signe du Royaume à venir ; elle doit être un lieu évangélique de guérison de la mémoire, de fraternité sans barrière, de communion dans la différence, de promotion de l’autre et de culture de la bienveillance et de l’émerveillement. Elle doit être aussi à l’avant-garde de la lutte pour le développement réel du peuple. Face à sa mission, elle n’a pas encore réuni toutes ses forces. Aussi doit-elle accueillir avec reconnaissance les nouvelles fondations en aidant l’Eglise hiérarchique à mieux les comprendre pour mieux les discerner. Forte de l’expérience bimillénaire de l’Eglise, elle doit aider à identifier clairement les exigences auxquelles celles-ci doivent faire face pour attester véritablement qu’elles sont voulues par Dieu pour l’avancée de la mission de son Eglise. Ainsi, au lieu de constituer un risque pour l’altération de la vie consacrée au Bénin, ces nouvelles tentatives deviendraient une chance pour une vitalité plus croissante de la vie consacrée.

Edouard ADE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils